Que retenir de ce nouvel ODS 7 ?

1 500 nouveaux mots, aucun mot nouveau à lettres chères de 2 ou 3 lettres, 11 mots de 3 lettres , 43 de 4 (dont 19 à lettres chères), 93 de 5 (dont 27 à lettres chères) !

 

Pas mal de mots de vocabulaire familier, d'apocopes (appli pour application par exemple), de mots en rapport avec les réseaux sociaux et l'internet, de bières, vins et cépages,  de mots empruntés aux pays de la francophonie, de verbes, et quelques "conneries" à mon goût comme Exit,Exéat, ou Javel qui prennent désormais la marque du pluriel, ou pire Nénufar !

 

Cette simplification a le don de m'énerver. C'est simple, n'importe qui désormais pourra jouer n'importe quoi : "tiens je joue Cashère", "tiens je joue Niets". Le niveau a tellement progressé ces dernières années et les écarts se sont tellement resserrés entre les joueurs, que la sélectivité pouvait se faire sur ces mots là. 


Les membres de l'ODS ne sont pas forcément en cause, puisqu'ils suivent plus ou moins les recommandations des experts linguistiques et puisent dans les dictionnaires Larousse, Robert...qui ont déjà intégré ces nouvelles graphies. Mais au moins pourraient-ils résister un peu plus !

 

Je vais me consoler en me disant que ça va également me faciliter ma vie de joueur !

 

Et puis, tiens Nénufar c'est l'anagramme de Furanne. Ca m'en fait une de plus dans mon escarcelle.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0